Bienvenue.
Contexte.
Règlements.
Bottin.
Annexes.
Coeurs perdus.
Liens dimensionnels.

Éditer mon profil
Nouveaux messages
Supprimer les cookies
Sujets actifs aujourd’hui
Marquer les forums comme lus

Bolga { You'll have to go through me first!
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bolga
Shieldmaiden
Bolga
My Shield for those who fight. Messages : 17
Munny : 62
Date d'inscription : 26/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Déc - 22:46
Bolga.
}


ATTAQUE
★★★★★★★★☆☆
DÉFENSE
★★★★★★★★★★
MAGIE
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
SOIN
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
VIE
★★★★★★★☆☆☆
Prénom : Bolga

Âge : En pratique, environ 36 ans. En théorie, son corps cybernétique n'a pas pris d'âge depuis ses 19 ans; elle paraît avoir dans la mi-vingtaine.

Groupe : Wanderers of Dawn and Dusk

Classe : Warrior (+2 atk, -2 mag)

Sous-classe : Shieldmaiden  (+2 défense, -1 mag. -1 soin)

Type d'arme : La meilleure offense est une bonne défense, et vice-versa; Bolga se bat avec un bouclier de Lumière émanant de son armure, lequel elle peut contrôler à l'aide de ses systèmes ordinés. Elle sait cependant se débrouiller avec tout ce que lui donne son équipement de Light Bearer de deuxième génération. Elle peut notamment lancer des lasers de lumière, invoquer une masse, se propulser à une vitesse fulgurante, et j'en passe. Sa vitesse n'est cependant pas équivalente à ceux ayant des modèles cybernétiques plus légers : elle a été construite pour prendre beaucoup de dégâts, au contraire de certains de ses congénères.

{
Type préféré de combat.

Bolga se spécialise surtout dans la protection de ses alliés : elle prendra une bonne partie des dégâts des autres et fera de son mieux pour les renvoyer vers son adversaire.

{
Habiletés spéciales.

Passif (Shieldmaiden) - Champion of Defense : Chaque allié se trouvant en proximité de la Shieldmaiden pendant un combat reçoit un bonus de défense égal au tiers de la défense de celle-ci.
Feat (Personnel) - Counter-Bash : Le bouclier infusé de Lumière de Bolga se charge avec chaque attaque qui lui est acheminée. Lorsque le Feat s'active, l'énergie emmagasinée par celui-ci, la moitié des trois dernières attaques reçues, se retourne contre un ennemi de son choix.
{
Caractère.

Bolga ne sait pas qui elle était, dans une ancienne vie qu’elle a totalement oubliée et dans un corps qu’elle a encore du mal à considérer comme le sien. Voilà peut-être la première raison pour laquelle elle n’accorde pas sa confiance facilement. Comment peut-on faire confiance à quelqu’un quand on ne peut se faire confiance à soi-même?

Elle peut ainsi paraître froide, bête, voire asociale lorsqu’on la rencontre la première fois. Tout comme son ERE, ce n’est pourtant qu’une carapace, une apparence qu’elle se donne pour ne pas montrer ses propres insécurités. Construite pour la défense et non pour l’offense, Bolga est une personne qu’on préfère avoir de son côté : elle protégera quiconque se considère dans son camp, qu’elle la connaisse ou pas. Loyale, elle fera de son mieux pour montrer à ses congénères qu’elle tient à eux, à sa manière.

Elle reste néanmoins un individu très têtu. Si une idée lui vient en tête, il est difficile de lui en faire déroger, comme il est difficile de broncher son grand sens de la justice. Si elle croit en quelque chose, elle se battra pour prouver son point et ira même jusqu’à faire des gestes extrêmement impulsifs.

En bref, elle est une femme forte et têtue avec un grand sens de la justice, ce qui cache cependant de grandes insécurités et une crise existentielle jamais aboutie.

Histoire.
}

Mise en route le … … …
Jour 1.
Mémoire interne : 5%.


« …, Comment te sens-tu? »

Mes sourcils se froncent. Je cligne des yeux. Autour, du blanc et du doré, des ombres qui deviennent plus claires, plus grandes que moi. Des hommes et des femmes en complets blancs, me regardant tous avec un air curieux, inquiet. Je suis couchée… Je crois.

« Bolga? Docteur, elle regarde le vide… Êtes-vous bien sûr que ce nom… »

« Qui est-ce? »

Ils sont pris par surprise. Chacun arrête de parler. Une des femmes regarde l’homme qui semble en charge. Il s’éclaircit la gorge.

« Je suis le docteur… »

« Non, pas vous. »

Je ne reconnais pas le nom. C’est pourtant moi qu’ils regardent. Au plus profond de ma tête… ma tête… ce sont différentes notes qui résonnent. Ce n’est pas aussi fort, c’est léger, c’est sifflé, comme un souffle…

Je ne ressens pas de fatigue; des informations tournent dans mon esprit et je ne reconnais pas leur provenance. Elles parlent de choses diverses – l’état de mon… Système?

Ils ne me comprennent pas. Je recommence.

« Bolga… Qui est-ce? »

✕✕✕


Je ne me souviens de rien. Ils me disent que c’est dommage.

Ils m’ont dit que je m’étais portée volontaire et que j’étais fière. Je ne m’en souviens pas.

Je ne ressens pas de fierté. Je ne crois pas ressentir quoi que ce soit.

Mon système est stable. Mon cœur bat normalement. Normalement – avec les battements par minute d’une personne qui s’est entraînée.

Ce n’est pas le même cœur que j’avais. Ils m’ont dit que plusieurs de mes organes – si ce n’est pas tous – ont été modifiés pour permettre à la lumière de ne pas me tuer.

Étrange de ressentir dans ces bras cybernétiques ce qui pourrait être considéré comme des nerfs. Je peux sentir mes bras, mon corps, mais …

C’est différent. Et je ne sais pas du tout quelle est la différence.

« Fâchée. » Je devrais l’être. C’est le terme qui représente bien ce que je devrais ressentir. Pourtant, le vide.

On me dit que je vais rencontrer ma capitaine. Elle s’appelle Morgana.

✕✕✕


« Il faut que t’arrêtes, tu nous fais paraître mal. »

« Tu nous fais paraître mal! Tu t’es vu, tu fais ton boulot et après tu disparais! C’est à peine si tu regardes les gens que tu sauves! »

Son grand mouvement de bras a laissé un vase s’éclater sur un mur. Si Kay sursaute, elle, elle ne bronche pas, le fixe dans les yeux. Il en fait de même. Gwen crie sous l'effet de la surprise. Le vase est passé à quelques centimètres d'elle.

« Hé, ça suffit! »

Court-circuit. Ses yeux clignent un instant avant que son air se renferme. Elle a bien entendu la voix de Morgana lui crier d'arrêter. Gwen prend l'opportunité pour parler.

« Laisse-le tranquille, Bolga, il faut tous qu'on s'adap- »

« T’as rien à me dire, toi. »

C’est le quatrième vase cette semaine.

« Bolga... »

Elle pousse la main qui est venue se poser sur son épaule et retourne dans sa chambre.

« On s’en fout si c’était pas dans les ordres. » Elle tombe sur son lit, les bras croisés. « Au moins, le civil n’est pas mort. Elles peuvent aller se faire foutre, les ordres. »

✕✕✕


Nouvelle ronde. Nouvelles créatures noires anéanties. Ça devient une routine. Elle ne le remarque plus.

Ils s’entendent mieux. Kay et Gwen se sont rapprochés. Elle fait comme si ça la rendait malade, même si ça lui fait du bien. Elle leur lance des petits commentaires de temps à autres, sans être méchante.

Dans les combats, elle les protège plus qu’avant. Elle garde un œil sur eux, comme elle sait qu’ils gardent un œil sur elle aussi – elle voit les flashs de lumière près de sa tête quand une de ces créatures noires la charge quand elle ne l’a pas remarquée, trop occupée à foncer.

Foncer, ailleurs, dans la foule de monstres avec son bouclier et renvoyer leur énergie contre eux.

Elle a dû réparer certaines pièces de son armure à plusieurs reprises. Elle commence à bien se comprendre.

En se comprenant mieux, elle se comprend moins bien.

✕✕✕


C’est comme parler des rêves.

Parfois, elle revoit…

Des fantômes.

Elle-même et ces fantômes.

Un visage souriant. De belles lèvres.

Le vide. Celui d’une main contre la sienne – une main qui disparaît.

Elle la ressent parfois et se prend à chercher.

Mais à chercher quoi?

✕✕✕


Kay a disparu et elle se prend à penser que c’est de sa faute.

Elle n’a jamais été gentille avec lui. Pas en apparence. Elle et lui ne se sont jamais vraiment entendus. La dernière chose qu’elle lui a dite était plutôt pointue, très désagréable.

Ça n’a pas d’importance, lui avait dit Gwen, quand elle avait pensé voir dans le regard de Bolga sa détresse.

Elle s’est renfrognée.

Jusqu’au moment où il est revenu. Bolga l’a vu, a crié son nom. Il est parti, elle l’a poursuivi. Il était trop rapide. Il a échappé son Pad.

Il y avait un message d’écrit dessus, mais elle n’a pas pu le comprendre.

Elle l’a donné à Morgana.

« Reste aux aguets. »

Elle retourne se battre pour sa cité en attendant des nouvelles.

✕✕✕


Mes yeux se lèvent vers un bruit horrible. Où le soleil illuminait la ville, il y a maintenant un trou noir aspirant tout sur son passage. Les créatures noires chutent du vortex vers nous.

« Il y en a beaucoup trop! Qu’est-ce qu’on va faire ?! »

Le désespoir s’entend dans sa voix et ça me brise quelque chose au fond de mon être. Il faut que je me ressaisisse. Je tire sur une des créatures près d’elle et donne un coup de bouclier à une autre.

« Tiens bon, Gwen, il faut tenir! »

La lutte est difficile. Nous sommes toutes les deux horriblement affaiblies. Je ressens mon système en alerte me hurler des rapports de surchauffe. C’est alors que je l’aperçois.

« Morgana! »

« Bolga?! Gwen! Vous êtes là! »

« Tu as retrouvé Kay? »

Mon attention est trop focalisée. Je sens aussitôt l’erreur que j’ai commise alors qu’une gigantesque main m’agrippe. Je sens certaines composantes de mon armure se faire écraser. Mon hurlement fait écho dans le vide.

Plus rien.

✕✕✕


Quand je me suis réveillée, j’ai eu peur. Je ne connaissais pas leur langue, ni leur apparence. Ils avaient tous l’air si différents et si uniques à la fois. Une modification à mon système m’a permis de les comprendre après quelques secondes de décodage, et, ensuite, je pouvais même leur répondre, dans une grammaire et une syntaxe douteuse.

Ils disent qu’ils m’ont retrouvée dans l’espace.

J’errais là, je ne sais pas depuis combien de temps. Je me suis fracassée contre le vaisseau principal du grand conseil intergalactique. Ayant vu un signe de vie, ils m’ont recueillie, au lieu de me détruire tel un débris.

Ils m’ont mis dans une cellule pour s’assurer que je n’étais pas une machine de guerre prête à les détruire. J’ai été durant des semaines non-fonctionnelle. Heureusement, la plupart des circuits lumineux étaient encore intacts et je pouvais être rebâtie. C’est ce qu’ils ont fait, en demandant à leurs meilleurs ingénieurs, d’après la présidente du grand conseil.

C’est beaucoup d’honneur pour un débris, je trouve.

✕✕✕


Ils lui ont donné une chambre, le temps qu’elle explique d’où elle vient et la raison pour laquelle elle est présentement ici. Elle n’a pas le droit de sortir. Ils ont activé les défenses, mais n’ont pas désactivé les siennes. Ils l’ont sommé de ne pas les utiliser et elle a acquiescé. Pourquoi attaquerait-elle ceux qui l’ont sauvée?

C’est un peu comme se redécouvrir.

Lorsqu’elle entre dans la chambre, elle sursaute, activant instinctivement le canon se cachant dans sa paume vers une silhouette qui imite ses mouvements.  Plusieurs secondes passent avant qu’elle ne baisse son bras.

Devant elle, un miroir. Une forme nue qui la regarde droit dans les yeux.

Elle retransforme son canon en main.

Bolga approche du miroir et s’observe. Était-ce de cela qu’elle avait l’air avant d’être Light Bearer? De cette femme brune, pleine de taches de rousseur? Avait-elle ce même regard perdu avant de le devenir?

Elle était fière, avaient-ils dit.

Elle n’avait pas l’air fière.

Elle passe ses mains sur ses formes, sur ces membres qu’elle avait oublié qu’elle avait avant, sur les extrémités de ses doigts nus, sur ces seins qui semblaient si réalistes.

Qui était-elle réellement?

« Bolga. »

Est-ce réellement le cas? Elle entend un autre nom, sous des intonations différentes, sifflées, chantantes.

À qui appartient cette voix?

✕✕✕


Le grand conseil intergalactique m’a accueillie dans leurs rangs en tant que commandante. Je ne sais pas trop si je pouvais réellement le faire. J’étais, comme Morgana l’était, la cheffe d’une petite escouade tactique lorsque nous devions faire affaire à certains tyrans. Cette responsabilité était beaucoup pour moi. La plupart du temps, nous étions ceux qui fonçaient dans le tas, au grand dam de la présidente. Nous faisions le boulot, cependant, ce qui nous a valu quelques bons mots.

Ça n’a pas duré longtemps. Je ne pouvais pas tenir. Trop de gens dépendaient sur moi et je n’en pouvais plus.

Je préférais être seule.

Alors j’ai été seule pendant longtemps.

J’ai servi d’éclaireuse aux grands vaisseaux, je découvrais plusieurs autres mondes. J’errais.

Encore.

Mais cette fois, j’étais active.

C’est à ce moment que j’ai découvert Traverse Town. J’ai eu vent d’une autre cyborg qui a été à cet endroit un moment.

Elle s’appelle Morgana.

{
Particularités.

✕ Bolga est une cyborg; presque tout son corps a été modifié. Elle-même ne sait plus trop ce qui lui reste d’humain. Son cerveau, peut-être? Cet élément lui donne souvent des crises existentielles.
✕ À l’instar de ses camarades Light Bearers, Bolga est en mesure d’apparaître en tout point « humaine », depuis son séjour dans les vaisseaux du Deep Space. Elle paraît ainsi avoir de la peau, des muscles, etc. Ces éléments sont extrêmement réalistes, en apparence. Si elle est blessée, cependant, elle ne saigne pas et la pigmentation de sa peau redevient d’un blanc d’ivoire. Son armure ERE apparaît à sa demande, semblant émaner de son corps dans un jet de lumière.
✕ Bolga adore le café, même si celui-ci lui donne de drôles de réactions à son système depuis sa deuxième mise en route.
✕ Elle préfère les chats aux chiens, même si elle se passionne tout particulièrement pour les gros chiens comme les bergers allemands.

Statistiques.
}


  • Rang : Experte
  • Points de vie : 210 PV.
  • Attaque : 22.
  • Attaque critique : 32.
  • Magie : 17.
  • Sort critique : 17.
  • Défense : 20.
  • Soin : 15.
  • Curaga : 15.

Hors-jeu. }#SorryNotSorry
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Dispositio. :: Éveil des Cœurs. :: Cœurs éveillés.-
© Beyond the Keyhole, 2018 - toute reproduction est prohibée.