Bienvenue.
Contexte.
Règlements.
Bottin.
Annexes.
Coeurs perdus.
Liens dimensionnels.


Atlas - The Pines were roaring
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Atlas
Red Mage
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 2
Munny : 15
Date d'inscription : 03/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Jan - 3:34
Atlas
}


ATTAQUE
★★★★★★★★☆☆
DÉFENSE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
MAGIE
★★★★★☆☆☆☆☆
SOIN
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
VIE
★★★★★★★★☆☆


Prénom : Rhand'Elerar auparavant. Pour des raisons pratiques, j'ai choisi de me référé à un patronyme plus simple désormais; Atlas. Il en fut ainsi pour protéger mes origines.

Âge : Plus de deux mille ans, bien que mon enveloppe humaine n'en paraisse que trente, environ.

Groupe : Radiant Garden Peacekeeping Committee.

Classe : Warrior

Sous-classe : Mage Rouge

Type d'arme : Deux crocs de dragons encastrés dans les cotés de ce que les humains appellent 'poings américains'. Les crocs sont ceux de ma regrettée Bharjia

{
Type préféré de combat.

Atlas est davantage bâti pour rompre les lignes ennemies avec sa force et sa magie. La vitesse et l'agilité lui font cependant défaut.

{
Habiletés spéciales.

Magie draconique.

Volcano : Mon feu peut atteindre aisément les deux mille degrés celsius. La chair et les os fondent devant cette menace en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il me prend, cependant, beaucoup d'énergie, surtout lorsque je revêt ma forme humaine.

Jotünheim : Je possède également un souffle de glace, très puissant. Je peux geler une zone conséquente autour de moi puis briser mes adversaires, réduit alors à une mort inattendue. Ceci étant dit, je dois être très prudent avec cette faculté car ma gorge peut subir un affreux contre-coup de la vague de froid.

Voyage inter-monde : Nul besoin de véhicule, je suis mon propre moyen de transport. Les dragons sont des créatures magiques qui n'éprouvent aucune difficulté à voguer d'un monde à l'autre.

{
Caractère.

Il serait présomptueux de ma part que de prétendre me connaître parfaitement moi-même. L’objectivité est absente du règne de n’importe qui dès que la question du personnel est soulevé, à mon sens. Mais fort bien, puisque la tâche de me dépeindre en ces quelques lignes m’incombe, je vais tâcher de l’honorer du mieux qu’il est possible de le faire.

Commençons par le faire que je désespère jamais. Je crois qu’il s’agit de ce que, chez les humains, on nomme l’optimisme. Je refuse toujours  de voir la situation sur la pente sombre. Il n’y a pas de raison que l’adversaire l’emporte si la motivation à le vaincre est présente, peu importe le moyen. J’aime donner jusqu’au dernier éclat de ma puissance aux causes que je soutiens – et le ciel peut témoigner qu’elles sont bien peu nombreuses, d’où ma grande théologie sur le sujet.

Mon ire est à craindre car je la sais dévastatrice. Bien que je ne fus-ce guère en mesure de vaincre l’obscurité qui ravagea mon monde d’origine, au moins suis-je, je le sais, en mesure d’affirmer que j’ai peu pendant un temps ralentir leur maudite avancée. Mon feu sacré à la faculté de tout purifier.

Ceci descend directement de mon érudisme poussé. En effet, mon âge avancé – pour les humains traditionnels, en tout cas – me permit de perfectionner mes techniques et mes connaissances. Je parle couramment une vingtaine de langues différentes, le cerveau d’un dragon étant bien plus développé que ceux des bipèdes classiques.

Ceci étant dit, pour être honnête, je dois tout de même mettre au jour un paradoxe certain. Je suis quelque peu naïf. En dépit de ma grande intelligence, je ne sais pas toujours remarquer où se terre le mal lorsqu’il n’est pas clairement identifiable. Je fais ce qu’il est en mon pouvoir pour combler cette lacune mais ce n’est en rien évident, vous pouvez me croire !

Mon autre point faible est que j’ai très régulièrement besoin de reprendre mon apparence de dragon, mon originel. L’enveloppe charnelle que j’incarne est trop petite pour contenir toute ma puissance, aussi, parfois, il me faut dévaster quelque chose afin de reprendre le contrôle de l’instinct sauvage qui m’incarne depuis ma sortie de l’œuf. Je fais, là aussi, de mon mieux pour éviter les ennuis mais j’imagine que c’est comme tout à chacun.

De même, il arrive que, parfois et pour une raison qui m'est inconnue, je ne parvienne pas à reprendre mon apparence lambda. Sur certains mondes, j'en suis incapable. Peut-être qu'une certaine sorte de magie, propre aux mondes que je visite, m'en empêche clairement.

J’avoue ne pas savoir comment vous en dire davantage à mon propos, aussi je vous invite à venir me voir directement.

Détails annexes quant à la forme full-dragon;
Spoiler:
 

+++ Les faiblesses d'Atlas:
 


Histoire.
}

Il serait bien inutile de vous parler de ma sortie de l’œuf jusqu’à mon adolescence puisque j’ai eu exactement la même que tous les dragons de mon monde d’origine ; classique et sans surprise.

Je commencerais donc mon récit avec ma rencontre avec Khad’Jyia. Elle était une dragonne somptueuse, magnifique. Bien que n’étant point spécialisée dans la magie élémentaire, elle faisait des merveilles avec son souffle de vie, dont elle gorgeait les plantes et autres arbres de notre planète. Dès le premier instant, je fus fasciné par ses atours et désira en savoir davantage.

Finalement, après plusieurs années à lui fait la cour, elle accepta que nous formions un couple et devint ma Bharjia, ce qui se rapproche le plus, pour vous autres humains, d’une ‘épouse’. Au sein de notre espèce, un couple ne se brise jamais. Nous lions notre âme à celle de notre partenaire afin de ne plus faire qu’un seul et même être contre vent et marée. J’étais heureux et elle tout autant.

Ensemble, nous donnâmes naissance à plusieurs couvées que nous avons toujours pris soin de mener à terme. Même les plus fragiles n’étaient pas épargnés par nos élans affectifs parentaux, bien au contraire ! J’ai aimé chacun de mes enfants, de mes petits. Même si la plupart sont très grands désormais, je sais qu’il me sera impossible de les considérer autrement que comme une réplique de ma propre individualité. Je ne saurais lever une griffe sur ceux qui ont fait mes joies de père.

Lorsque les ténèbres commencèrent à envahir notre paisible monde, nous nous sommes défendus, bien entendu. A grand renfort de flammes et de glaces, mes camarades élémentaires et moi-même détruisions chaque jour davantage de ces choses que nous avions baptisé les ‘dévoreurs’. Le conseil des vieux dragons, bien décidé à lutter sur le départ, se fit bien vite une raison. Même en luttant de toute nos forces, nous ne parviendrions pas à vaincre ces choses. Nous avions besoin d’aide.

Je n’avais jamais été sur d’autres mondes, mais je n’ignorais pas leurs existences. Nos érudits nous enseignent très tôt la rhétorique de la multiplicité des mondes lorsque nous sommes tous de petits dragons, aussi n’ai-je pas été surpris le moins du monde.

Khad’Jyia et moi avons lutté encore et encore avec toujours plus de force afin de protéger notre nid, qui menaçait d’être attaqué sous peu par ces créatures de malheur. Le dernier œuf de la plus récente couvée n’avait pas encore éclos, aussi, nous devions le protéger. Les ténèbres s’étant renforcées de manière plus que drastique, nous avons éprouvé un grand mal à remporter cette bataille. J’en ressortais affaibli, amoindri. Pourtant, j’étais toujours en vie.

Ce n’est qu’avec une horreur sans nom que je découvrais le corps filiforme de ma Bharjia sur le sol, inerte. Bien sûr, je me suis précipité vers elle, bien que sur la fin, moi aussi me suis-je lamentablement laissé choir sur le sol, épuisé. J’avais bien compris qu’elle allait trépasser, aussi, je lui fis me promettre que l’on se reverrait dans une autre vie. Nous autres, dragons, avons la possibilité de nous réincarné assez aisément par rapport à d’autres espèces. Plus encore, il nous est possible, sous certaines conditions, de sentir la présence d’une ‘réincarnation’ d’un être autrefois aimé. Je ne trouve rien de mieux que cette légende humaine du ‘fil rouge’ pour illustrer mes dires.

Bien évidemment, je chantais une ode funèbre pour ma compagne jusqu’à tard dans la matinée qui suivit, parfois accompagné de comparses venus la pleurer également. Elle était très aimée de notre communauté dragonique. Une fois mon office achevé, j’agissais comme tout Dragon Mâle digne de ce nom ce doit d’agir. Je récupérais le cœur physique de ma Bharjia (les dragons ayant deux coeurs, celui du spirituel retournait à Kingdom Hearts) afin de le conserver comme relique. Ce cœur jamais ne devient poussière, il se conserve à tout jamais. Je cachais le sien sous mes écailles, pour le protégé au mieux.

Accablé de chagrin, après le conseil des anciens je décidais de partir sur d’autres mondes afin d’aller chercher une autre solution pour notre monde. Qui sait, peut-être que dans cet immense univers, un peuple aurait su quoi faire de cette menace ? Je ne pouvais que l’espérer. J’emportais avec moi le dernier œuf et ordonna à mes fils et filles déjà nés d’être prudents, de ne pas agir de manière inconsidérée et surtout de ne jamais abandonner la bataille. C’est sur ces termes que nous nous sommes quittés.

J’ai erré pendant de bien longues années, plusieurs siècles, même. L’œuf emporté avec moi fini par éclos, ce fut ne ravissante petite fille que je fis de mon mieux pour élever avec toute la tendresse que je pouvais avoir pour elle. Je lui inculquais mes préceptes, mes croyances afin qu’elle grandisse le mieux possible malgré notre exil forcé.

Un jour, j’entendis parler comité de protection dont le nom complet m'échappa sur l'instant. Il invoquait des individus volontaires afin de défendre les mondes de l’emprise des ténèbres. Ni une ni deux, je pris le chemin de l'endroit où il était supposé se trouver.

M’y posant sans m’annoncer au préalable, je dois cependant admettre ne pas avoir immédiatement compris la frayeur des gens courant dans tous les sens, sans coordination aucune. Il est vrai que la vue d’un dragon d’une cinquantaine de mètres de hauteur a de quoi impressionner, maintenant que j’y repense.

Avant que l'on ne se jette à mes trousses, je fis de mon mieux pour m’expliquer et demandais un entretien avec les responsables des lieu. Mon souhait me fut accordé et je pus prendre connaissance d’énormément de choses, bien plus qu’auparavant. Ces créatures, les ‘sans-cœurs’, on m’apprit tout à leur sujet, ainsi que les similis et tout ce qui en découlait. Une fois initié, on me demanda si, par le plus grand des hasards, je verrais un inconvénient à aider la cause de la lumière.

Bien que les dragons sont supposés être neutre, le péril de mon monde me poussa à accepter. J’offris, également, le cœur de ma défunte Bharjia au château afin qu’il puisse en tirer de l’énergie magique, ayant cru comprendre que les sorts de soins étaient très sollicités dernièrement pour leurs valeureux guerriers revenus des affrontements avec les ténèbres.
Je leur confiais également ma fille, pour la mettre le plus en sécurité possible. De plus, il était temps pour elle se prendre son indépendance le plus possible de moi. Je savais que nous nous reverrons, mais pour l’heure, elle devait apprendre de nouvelles choses sans que je sois à proximité. Elle était presque adulte, il était largement temps pour elle de s’émanciper. Je sais que je serais fier d’elle qui qu’il advienne.

Il me tarde me mettre ma force au service de la justice. Je crois bien m’être, en quelque sorte, attaché à ces petites créatures éphémères que sont les humains et autres entités leurs ressemblant.



{
Particularités.

No data.
Hors-jeu. }Baghera • 27 y.o • Lowmood permanent • On pense que j'me drogue mais j'suis comme ça naturellement • sadsadsad • love KH so MUCH • can't wait le 29 Janvier, adieu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 84
Munny : 234
Date d'inscription : 20/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur http://beyond-the-keyhole.forumactif.com
Dim 6 Jan - 14:24
Validation!
}



{ Petit mot.
Bon allez je vais absolument pas être objective parce que j'ADORE LES DRAGONS

Et qu'Atlas est superbe.

Je l'aime d'amour. Il a l'air d'un érudit mais il a quand même beaucoup de défauts et de points faibles, c'est charmant.

ALLEZ HAVE FUN  

N'oublie pas d'aller Recenser ton personnage ou ton avatar!

Statistiques. }

  • Rang : Aspirant.
  • Points de vie : 190PV.
  • Attaque : 20.
  • Attaque critique : 31.
  • Magie : 19.
  • Sort critique : 23.
  • Défense : 8.
  • Soin : 12.
  • Curaga : 12.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» Atlas Vallard
» Belle comme une rose. Fatale comme ses épines ___ Kimberly
» La rose sort ses épines
» Frappe Atlas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Dispositio. :: Éveil des Cœurs. :: Cœurs éveillés.-
© Beyond the Keyhole, 2018 - toute reproduction est prohibée.