Bienvenue.
Contexte.
Règlements.
Bottin.
Annexes.
Coeurs perdus.
Liens dimensionnels.


Psychic Juggle } Noctis
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuna
Summonner
avatar
♥ Messages : 9
Munny : 53
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct - 3:12
C’est si étrange.

Je ne suis pas du tout dans un endroit que j’aurais pu m’imaginer. Aussitôt sortie de la brume du sort de Lulu, me voilà, les pieds sur un sol rocheux, les oreilles pleines d’un brouhaha insaisissable ; musique, cris, rires. Mes yeux n’arrivent pas à discerner toutes les couleurs. Mes oreilles sont pleines. Je suis vite submergée par l’amalgame de choses et d’autres, comme si mon esprit n’arrivait pas à comprendre tout ce qui se passait.

À force de regarder en haut, j’en oubliais mes repères, et je sentis bien vite quelque-chose se percuter à ma jambe. Je titube, une exclamation vite sortie de ma gorge à peine entendue dans tout ce bruit. À côté de moi, plus bas, une petite forme se relève vite fait, puis…

« Hé! Mais r’gardes où tu vas, imbécile! »

C’est une voix d’enfant qui me croasse cette phrase impure d’un langage qui me laisse tout simplement sans voix. J’inspire, prête à répondre, le doigt bien haut, mais la petite forme est déjà disparue.

Soupir.

Autour, aucun signe de Lulu, ni de Kimahri. Je suis seule dans la foule. Une rapide inspiration gonfle mes poumons. Je me tiens là, les joues rondes, à regarder autour de moi ces scènes toutes plus sordides les unes que des autres.

Ce ne sont pas des enfants, ce sont des créatures à mi-chemin entre des ânes et des enfants. Ils pleurent, ils geignent, ils crient et ils rient. Je recule, avant de faire volte-face, marchant rapidement vers un endroit plus calme. Enfin… Je l’espère.

Je me retrouve entre les ombres deux chapiteaux colorés de blanc et de rouge, de jaune et de vert, plus loin des cris qui se font plus distants. Je prends un temps pour souffler, avant de tressaillir de nouveau alors qu’un gémissement fuse de derrière une boîte. Prenant mon courage (et mon bâton) à deux mains, je cogne deux coups par terre et une petite boule lumineuse prend forme au milieu du symbole de mon arme.

À petits pas, je m’approche du bruit, les yeux plissés, les lèvres serrées.

Par terre, des jambes. En m’approchant, je distingue outre ces membres une forme toute en noire, couchée contre les boîtes dans une position tout au moins inconfortable.

J’avale difficilement. Et s’il est…?

Non, non. Il a grogné, il ne peut pas être mort.


« Euhm. »

J’hésite à me pencher ou à le toucher doucement avec le bout de mon bâton. Je m’abstiens.


« Monsieur? Pardonnez-moi… »

Il grogne. C’est bon signe, non? Remplie d’un nouveau courage, je réessaye.

« Pardonnez-moi, monsieur, mais… où sommes-nous? »
Revenir en haut Aller en bas
Noctis Lucis Caelum
Lucian Royalty
avatar
#ChocobroLife Messages : 6
Munny : 35
Date d'inscription : 10/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct - 3:48
La lumière, le vide, le confort. Les derniers mots de Bahamut, comme un écho. Beaucoup sont ceux qui ont tout sacrifié pour le roi et, ainsi, le roi devra se sacrifier pour tous. À mon majeur, l'anneau de mes ancêtres, son pouvoir enflant à vue d'oeil sous l'influence du Cristal. C'est comme cela que les choses devaient se passer. Je devais attendre, me laisser bercer, rêver jusqu'à ce que vienne mon heure. Le moment de retourner parmi les miens et de gagner le trône, d'accorder le repos éternel à celui que les rois de jadis surnommaient l'Usurpateur. C'est ainsi que les choses auraient dû se passer. J'ignore ce qui se produisit. Protégé par mon cocon de lumière, je n'eu guère conscience de la chute fatidique d'Eos dans les ténèbres.

J'étais toujours endormi. Je me voyais marcher aux côtés de Carbuncle, accompagné par sa présence rassurante. J'aurais sans doute pu continuer à rêver longtemps, trop longtemps. Suspendu dans un état d'éternité et de non-existence. Puis, quelque chose, une voix, tentait de m'atteindre. Je fronçai les sourcils, cherchant à appuyer ma joue dans ma main. Mmh, non, je n'étais pas placé comme d'habitude. Je n'étais pas dans la Regalia. Une tente peut-être ? Je fronçai les sourcils, n'ayant pas tout à fait émergé.

« Mmh... Mrgh... Juste... cinq minutes... »

Mais la voix continuait d'insister. Monsieur. Les yeux toujours clos, cette appellation ne me semblait pas familière du tout. Votre altesse, même si je n'aimais pas trop ça, j'avais connu, mais monsieur ? Je me frottai le visage d'une main, poursuivant le mouvement jusque dans ma chevelure sombre. Bougeant l'épaule, puis tout le corps, je cherchais à adopter une position plus confortable, ce qui me fit perdre l'appui que j'avais et, ultimement, chuter au sol en un bruit mat, suivit d'un sursaut.

« Ehh ! »

Cette fois, plus possible de continuer à dormir. Je battit des paupières, mettant un certain temps à m'habituer à la nouvelle luminosité, ou plutôt au manque de celle-ci. C'est également là que je remarquai la jeune femme, voir la jeune fille, qui me regardait avec appréhension, les mains agrippés à ce qui semblait être un bâton avec une lampe torche au bout. Je dressai une main devant mes yeux pour me protéger de sa lumière, me relevant difficilement tout en essuyant mes vêtements de l'autre.

« On est où ? »

Vu la question qui m'avait été posée juste avant que je ne pose la mienne... Je n'allais pas avoir de réponses là-dessus.

« Qui es-tu ? »

Oh ? Ma main. Mon majeur. Il était toujours là, intact. L'anneau des Lucii. Un véritable soulagement. Certes, les réjouissances étaient, elles, sans doute prématurées, mais tant que j'avais cette bague l'espoir était toujours permis. Regardant à droite à gauche, je déterminai rapidement que cela ne ressemblait à rien de ce que je connaissais. Bon. Reportant mon attention sur la jeune fille, j'estimai que je devais prendre une décision. J'étais seul, séparé de mes camarades dont j'ignorais le sort, mais montrer une quelconque inquiétude sur mes traits ne ferait qu'effrayer l'adolescente. Valait mieux lui permettre de se reposer sur moi. Il était temps d'être le protecteur plutôt que le protégé, de remettre mes propres inquiétudes à plus tard.

« T'inquiète pas... ça va aller maintenant. Tu as pu voir un peu les environs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Yuna
Summonner
avatar
♥ Messages : 9
Munny : 53
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 16:31
Il suffisait de continuer. Je le vois bien, maintenant, alors qu’il bouge pour se redresser. Mon bâton illumine toujours l’allée sombre, et je le vois manquer d’équilibre et tomber. C’est avec une main sur ma bouche que mon souffle se coupe.

« Est-ce ça va? »

C’est une exclamation rapide qui s’échappe de mes lèvres, une sorte de couinement d’appréhension – dû à l’environnement inhospitalier – exagéré par une peur infiltrée en moi depuis quelques minutes déjà.

Pas le temps de lui demander quoi que ce soit d’autre ou même d’avoir une réponse; il est déjà en train de me poser la même question que je lui ai posée il y a à peine quelques secondes. La main toujours sur ma bouche, je murmure mon incompréhension avant qu’il ne renchérisse, me demandant qui je suis. Alors qu’il semble porté à regarder son majeur, où une imposante bague trône, je réponds, les deux mains sur mon bâton, gênée, craintive.

«  Mon nom est Yuna. »

Et je suis totalement perdue et toute seule et j’ai perdu mon protecteur et.

« T'inquiète pas... ça va aller maintenant. Tu as pu voir un peu les environs ? »

Je soupire de soulagement. La boule qui s’était mise à monter dans ma gorge, comme les larmes qui s’étaient mises à perler de mes yeux, se calment. Je secoue doucement la tête.

« Ça ressemble à une fête foraine. Il y a beaucoup d’enfants… et des … des ânes? C’est beaucoup plus effrayant que les fêtes que j’ai connues. »

Je ne sais pas comment expliquer  d’une autre manière les bruits, les couleurs et les sentiments qui m’ont habitée alors que j’étais en plein milieu de la fête.

« Vous savez, je n’étais pas censée être seule, mais je crois que quelque-chose s’est mal passé quand mon amie a lancé le sort de téléportation… et maintenant… »

Je regarde autour. Au moins, il fait moins noir avec la lumière de mon bâton, mais je ne sais pas si j’ai envie de retourner en pleine lumière. Ces enfants ont l’air si étranges et si vulgaires… Je n’ai jamais vu ça de toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Noctis Lucis Caelum
Lucian Royalty
avatar
#ChocobroLife Messages : 6
Munny : 35
Date d'inscription : 10/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 17:38
Sans doute aurais-je dû poser une question plus spécifique. Vite comme ça, je n'avais plus l'impression d'être à Gralea, ou même dans le territoire de l'Empire. Même, le climat m'évoquait plutôt Cleigne ou Duscae, serais-je de retour en Lucis ? Rien ne m'était familier pourtant. Enfin, même si elle ne m'apprit rien sur la région où nous étions, la dénommée Yuna parvint tout de même à me parler d'une fête foraine. Mh. Il y avait donc toujours des gens pour avoir l'humeur à s'amuser malgré les circonstances ? Et... des enfants ? Et des ânes ? Je croisai les bras, sceptique. Dans quel genre d'endroit avions nous atterrit ? Pourquoi des enfants seraient-ils en train de fêter alors que des daemons pouvaient surgir à tout instant ? Une petite minute.

« Un... sort ?! »

Elle avait à présent toute mon attention. Déjà que ses vêtements étaient pour le moins hors du commun, visiblement adaptés à une fête ou à une cérémonie qui m'était inconnue, cette nouvelle information venait de changer totalement la donne. Yuna avait une amie qui savait faire de la magie ? Une petite minute. Mon regard se porta au bâton qu'elle tenait. Je plissai les yeux, levant le regard vers ce que j'avais assumé être une lampe torche. Une orbe de lumière ?!

« Tu sais utiliser la magie. Mais comment... ?! »

J'allais poser des questions, demander d'où cela lui venait, mais je n'en aurais pas l'occasion. Des bruits nous parvenaient de plus loin sur la gauche, quelqu'un qui commençait à fouiner dans les boites à la recherche de Ramuh sait quoi. Dépourvu de repères, je n'avais pas spécialement envie de me faire remarquer avant d'en savoir plus sur ma situation. Je ravalai donc mes questions, me demandant ce qu'Ignis ferait dans ce genre de situation.

« Je m'appelle Noctis. Suis-moi, et éteint ta lumière. Tant que nous ne savons pas où nous sommes, vaut mieux ne pas nous faire repérer. »

Dis-je avant de me diriger dans la direction opposée à celle d'où provenaient les sons. Tout en avançant, je sortis mon portable de ma poche, vérifiant rapidement si j'arrivais à capter un quelconque signal. Pas de chance. Un soupir énervé plus tard, je le rangeai à sa place, espérant que nous aurions plus de chance dans notre exploration.
Revenir en haut Aller en bas
Yuna
Summonner
avatar
♥ Messages : 9
Munny : 53
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 18:00
« Oui, un sort.. ? »

Je penche la tête, puis me souviens : oui, pas tous les mondes n’ont de la magie, quelle sotte je fais! Je n’aurais pas dû en parler aussi ouvertement. Mais il est trop tard. Il me regarde de haut en bas, incrédule, semble-t-il, avant que son attention ne se porte sur mon bâton, sur la petite boule de lumière qui l’habite. Je suis toute aussi démasquée que Lulu. J’espère que je vais être en mesure de ne pas briser l’équilibre de ce monde… quoique lui-même ne semble pas venir d’ici.

« M…Mais… M—Merlin m’a appris? »

C’est la seule chose que j’arrive à balbutier avant qu’un bruit attire notre attention. Je pose mon regard vers les boîtes et je retiens mon souffle. L’homme que j’ai réveillé est plus rapide que moi. Il se présente – Noctis – avant de de me donner des ordres. J’éteins aussitôt ma lumière en secouant mon bâton. Je suis l’ombre de Noctis qui continue de ramper entre les ombres, faisant de mon mieux pour m’habituer à la noirceur et à bien le distinguer parmi les boîtes. J’aurais aimé pouvoir lui tenir la main, voire le chandail, pour ne pas le perdre de vue, mais j’étais beaucoup trop gênée pour demander.

Il sort alors un appareil de sa poche. Ça ressemble à un téléphone portable – mais je ne sais pas trop de quel monde. Après, ce n’est pas comme si j’en avais visité plusieurs.

« je ne crois pas que ton portable fonctionnera ici. Surtout si tu n’es pas dans ton monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Noctis Lucis Caelum
Lucian Royalty
avatar
#ChocobroLife Messages : 6
Munny : 35
Date d'inscription : 10/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 19:18
Mes questions incomplètes sur la magie semblèrent la mettre mal à l'aise alors qu'elle balbutia qu'on lui avait apprit. Cela voulait-il dire que quelqu'un lui avait confié un pouvoir magique ? Elle serait comme les membres du Kingsglaive ? Tant de questions qui allaient devoir attendre puisque, peu après, nous avions entreprit de bouger pour éviter d'être trouvés en territoire inconnu. Comme dit plus tôt, c'est avec un soupir agacé que j'avais rangé mon portable, m'attirant un commentaire de la jeune fille qui marchait derrière moi. Elle avait raison, il ne fonctionnait pas. La fin, toutefois, suffit à me faire lui jeter un regard interloqué par-dessus mon épaule. Mon monde ? Cela voulait-il dire que je rêvais ? Carbuncle allait-il bientôt apparaître pour me montrer la voie ? Les dieux m'avaient-ils envoyé dans un autre monde ? Une autre dimension ? Si je disais ça à Prompto... on aurait dit un vrai jeu vidéo.

« J'ai beaucoup de questions, mais il vaut mieux trouver un endroit sûr avant tout. »

Maintenant que nous nous étions éloignés des boîtes de plus tôt, je nous avais guidé derrière un chapiteau qui semblait peu occupé. Ce n'était pas l'idéal, mais ce serait mieux que rien pour que Yuna puisse rester cachée. Pour ma part ? Je cherchais un perchoir et ne tardai pas à le trouver. Un grand poteau de bois, servant à attacher des bannières et que sais-je encore. Il se tenait dans l'ombre et était juste assez haut pour me permettre d'avoir une bonne vue d'ensemble. Voilà qui ferait l'affaire. Je me tournai vers la jeune fille, tout en restant à semi-accroupi.

« Je vais essayer de voir où nous sommes, je ne serai pas long. »

Je m'apprêtais à tourner les talons, avant de penser à quelque chose d'important et de lui faire face une fois de plus.

« Si tu es en danger tu n'as qu'à faire clignoter ta lumière, je viendrai t'aider. »

Tendant la main devant moi, j'y fis apparaître une épée courte en un éclat de lumière bleutée. Cela fait, j'estimai la distance me séparant du haut du poteau de bois et, d'une main experte, lançai ma lame. Celle-ci mordit dans le bois, demeurant ancrée solidement en position. L'instant suivant, j'avais disparu avec un éclat similaire à celui ayant précédé l'apparition de mon arme, réapparaissant en haut du poteau. Rapidement, j'enfonçai plus profondément la lame, m'assurant d'avoir un point d'accroche bien solide. Parfait. Me tenant d'une main, les pieds dans le vide, je pouvais finalement observer les lieux avec une vue d'ensemble.

Yuna n'avait pas menti, nous étions bel et bien dans une fête foraine. Le bon point, c'est qu'il n'y avait aucun daemon en vue. La mauvaise nouvelle... L'ambiance était on ne peut plus malsaine. De jeunes garçons se bousculaient, se relançaient en actes de vandalisme immatures et causaient un réel chaos tout autour d'eux. Quant aux ânes dont avaient parlé la jeune fille... Je plissai les yeux en un air dégoûté. Quel endroit tordu. Aurais-je mis les pieds dans une autre des mises en scène d'Ardyn ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuna
Summonner
avatar
♥ Messages : 9
Munny : 53
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 0:37
Il a beaucoup de questions, dit-il. Je peux l’imaginer. Le pauvre ne semble pas trop comprendre ce qui se passe. Sait-il au moins que nous ne sommes plus dans le même monde? Peu importe d’où il vient. Il n’a pas l’air d’en avoir conscience, considérant qu’il semble tout aussi perdu que moi. Je hoche la tête : un endroit sûr serait de mise, considérant toutes ces têtes de gamins et ces ânes tout aussi vulgaires et méchants les uns des autres.

Nous étions maintenant derrière un chapiteau aux couleurs de pastille à la menthe : vert et blanc, et les grandes lignes de couleur spiralaient pour se rendre à la cime, où était érigé un des poteaux qui tenaient en place l’imposante tente, lui-même surmonté d’un drapeau rougeoyant. Les cris des enfants à l’intérieur du chapiteau me parviennent, tout autant qu’une tasse de… d’alcool? Un pichet? Se fracasse contre la tente, tout près de moi. Il s’en sera fallu de peu pour qu’un cri s’échappe de ma gorge.

Quels enfants mal-élevés.

En parlant d’élevé… Noctis me demande de rester là pendant qu’il sonde les environs. Rester là, moi? Mais, pourquoi? Je ne veux pas rester là à attendre quand je pourrais aider! Surtout que, bon, de rester là, à être inutile, et de simplement faire clignoter ma lumière? Je sais me défendre!

Même si je préfère tout simplement discuter au lieu d’attaquer. Ce n’est pas dans ma coutume de lancer des sorts de feu ou de foudre comme le ferait Lulu, ou de sauter sur les gens comme le ferait Kimahri. Oh, làlà.

Je finis par simplement hocher la tête avant de le voir lui-même invoquer une arme. Attends. Il sait invoquer une arme, lui aussi? Et après il se demande comment je sais faire de la magie? Quel étrange homme… Et le voilà qui lance son arme tout en haut d’un des poteaux, réapparaissant à sa suite!

« Wouah! »

Je me prends à murmurer dans un souffle. Je ne m’attendais pas du tout à ce type de téléportation. Sa magie était donc bien différente de la mienne…

Je serre dans mes mains la pierre dans laquelle Marahute est contenue. Devrais-je?

Je vais attendre. S’il prend trop son temps, je vais certainement voler à sa suite! Enfin, Marahute le fera; avec moi sur son dos.

J’entends de nouveau des bruits. Ce sont des raillements de garçons venant droit vers moi. Un choix difficile se pose alors : Faire de la lumière et alerter Noctis ou m’envoler à sa suite? Les bruits se rapprochent, je n’ai pas beaucoup de temps. Me voilà, droite, mon bâton devant moi.

Bon, ça fait de la lumière. Il y a un cercle qui apparaît sous moi et de la lumière qui monte dans le ciel, émanant de la pierre que je tenais dans ma main, alors que Marahute perce les nuages pour venir à ma rencontre.

J’en aurais peut-être trop fait, mais je ne me ferai pas de nouveau insulter par des gamins quand je peux moi aussi « voir où on est ».

L’aigle se pose à côté de moi et je lui caresse le bec.

« J’ai besoin de toi. Je peux monter? Allons rejoindre notre ami. »

Elle hoche sa tête en clignant ses grands yeux rougeâtres. Je monte sur son dos et nous voilà envolés, sous les cris des gamins qui se font plus présents. Bon, j’aurai brisé notre couverture, mais, au moins, je serai moi aussi hors de portée. Marahute se pose sur l’autre poteau tenant la banderole. J’offre un sourire à mon compagnon de fortune, du dos de mon amie.

« Je peux aider? »
Revenir en haut Aller en bas
Noctis Lucis Caelum
Lucian Royalty
avatar
#ChocobroLife Messages : 6
Munny : 35
Date d'inscription : 10/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 14:59
De là où j’étais, il était difficile de déterminer les limites de cet endroit ou même de trouver une sortie. J’étais un peu embêté. Sans doute devrais-je simplement retourner auprès de Yuna et discuter avec elle de ce qu’il convenait de faire. Trouver un endroit sûr où la raccompagner pourrait être un bon début, d’autant plus que j’avais plusieurs questions à lui poser. En parlant de la concernée, voilà qu’une forte lumière blanche faisait son apparition à l’extrémité de mon champ de vision. Mon visage s’assombrit et je me préparais à intervenir, pour mieux être devancé par un grand oiseau. Surpris, je le regardai ensuite reprendre son envol pour mieux venir se poser non-loin, la jeune femme en sa compagnie. Première réaction ?

« Ça c’est un chocobo haute gamme. »

Et j’aurais bien aimé que Prompto soit là. Comment il aurait aimé faire un tour de chocobo volant. Enfin, ça ne ressemblait pas tant que ça à un chocobo, mais quand même, un gros oiseau jaune qui se laisse monter ? Close enough. Enfin, toujours est-il que Yuna voulait savoir ce qu’elle pouvait faire pour aider. Bonne question. Mon bras commençait à tirer. Même si j’avais l’habitude, rester pendu dans le vide comme ça, accroché à une arme, ça finissait par fatiguer. Valait mieux penser à bientôt quitter mon perchoir avant qu’un malheur n’arrive. Surtout que, en contrebas, un groupe de gamins semblait totalement subjugué par notre présence. D’ailleurs, ils étaient en train de préparer quelque chose… Mais qu’est-ce que ?

« Je crois qu’on va devoir bouger. »

Ne connaissant aucune limite, voilà que les gamins s’amusaient à lancer des objets divers en notre direction, allant des bouteilles vides aux œufs en passant par des détritus divers. Bien placé pour avoir une vue d’ensemble sur les lieux, il n’y avait qu’un endroit où nous pouvions aller pour être tranquilles, hors de leur portée : la grande roue. Bien plus haute que le chapiteau, nous serions au minimum protégés de leurs projectiles et, au mieux, nous pourrions finalement discuter calmement de la situation. J’aurais préféré un endroit plus discret et moins exposé au vent, mais maintenant qu’ils nous avaient vu, la discrétion n’était plus trop une option. Peu importe dans quelle direction nous irions, ces enfants fous furieux nous poursuivraient.

« Va m’attendre dans la grande roue, le plus haut possible. »

Enfin, je lançais de nouveau mon arme, dans une allée vide, en direction de la grande roue. Je me téléportai pour mieux me réceptionner en roulant au sol, me relevant d’un bond pour continuer mon chemin. Pas question de m’arrêter à présent, je devais atteindre la base de la grande roue en slalomant entre les fêtards et en jetant parfois des regards nerveux en direction du ciel, à la recherche de Yuna. Sans doute pouvait-elle se débrouiller, mais j’avais quand même sa sécurité sur la conscience. Cela ne signifiait pas que je lui faisais confiance, mais pour l’instant elle semblait être la seule personne saine d’esprit ici, en plus de visiblement posséder des connaissances qui me faisaient défaut. Si ça se trouve je m’étais fait avoir et je marchais tout droit dans un piège, mais c’est quelque chose que je devrais gérer en temps et en heure.

Dans l’immédiat, j’avais atteint la base de la grande roue, enfin. Jouant des coudes et enjambant deux barrières, je gagnai la console de commande. Suffisait de la mettre hors service et nous serions tranquilles, sans qu’une intervention d’en bas ne puisse nous mettre en danger. Ni une ni deux, j’invoquai donc une nouvelle arme pour mieux la planter violemment dans le panneau, m’attendant naïvement à ce qu’on me reproche ma conduite. Au lieu de cela, les gamins qui m’avaient vu faire s’étaient mis à crier des mots d’encouragement, visiblement inspirés à faire de même et à se diriger vers d’autres attractions pour causer du raffut. Tu parles d’un cirque. Bon, aller, j’y étais presque. Rappelant à moi l’une de mes épées, je pris un pas de recul et, de toute la force de mon bras, lançai ma lame. Touché. L’instant suivant, j’étais suspendu dans le vide, accroché au bord de l’un des sièges qui se mit à tanguer horriblement. Me hissant, je me laissai finalement tomber sur le banc en poussant un grand soupir de soulagement. Et maintenant, qu’en était-il de Yuna ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuna
Summonner
avatar
♥ Messages : 9
Munny : 53
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Déc - 21:44
« Qu’est-ce qu’un chocobo? »

Ce fut la première chose qui sortit de ma bouche lorsque Noctis nous vit toutes les deux. Je regarde Marahute et elle me regarde. Quel drôle de mot pour distinguer un aigle. J’hausse les épaules et elle fait trembler ses grandes plumes.

En bas, les garçons – car ce ne sont que des garçons, quel monde étrange! – semblent être en train de manigancer. Nous les entendons d’ici, se crier des ordres tandis que les autres allaient chercher différentes choses. Ça ne prit pas beaucoup de temps. Certains arrivaient avec des boîtes complètes d’œufs ou de papiers, de roches, d’autres projectiles. Marahute reçoit une roche sur une de ses ailes et la déploie, avant de crier son mécontentement aux garçons, qui, apeurés, reculent, mais n’arrêtent pas leurs simagrées.

Bouger, oui, c’est une bonne idée. Je fais disparaître mon bâton d’invocation de ma main. Mais où pourrions-nous aller? Je ne vois pas nécessairement de sortie à ce monde. Noctis semble regarder, lui aussi. Les enfants envoient des insultes vraiment agaçantes à notre endroit et me traitent de noms des plus désagréables. Vraiment, cet endroit est fait pour les enfants mal éduqués! Noctis me sort de cette douloureuse rêverie en me disant d’aller le plus haut possible, sur la grande roue. Je lance un regard à Marahute.

Si nous pouvons rester au plus haut, personne ne pourra nous attaquer de la sorte. C’est une très bonne idée.

« Parfait. » Je caresse les plumes de Marahute. « Allons-y! »

L’aigle s’envole alors que Noctis disparaît.

Je scrute sa progression du haut de Marahute; il apparaît et disparaît jusqu’à arriver à la console, qu’il brise sous les cris des enfants. Mais quelque chose de plus étrange apparaît soudainement, plus loin. Quelque chose qui vole.

« Oh non. Marahute. Allons à la grande roue. »

Le grand oiseau se dirige là où j’indique, je vois Noctis sur un des sièges de l’attraction. Marahute se pose sur le haut du panier et m’aide à descendre à l’aide de son aile. Je m’assois en face de Noctis, le visage inquiet.

« Nous avons un problème. Quelque-chose approche. Quelque-chose avec de grands yeux jaunes et qui a l’air plutôt menaçant. »

Je ne sais pas trop comment lui décrire ces créatures. Merlin m’en a parlé brièvement lorsqu’il venait me voir et j’ai pu en voir quelques-uns à Destiny Islands. Ce n’est pas tout le monde qui connaît ces créatures.

« J’espère que tes armes sont magiques; il n’y a pas moyen de les frapper autrement. »

Un hurlement strident se fait entendre. La créature s’était approchée plus rapidement que je pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noctis - Finie !
» [FB] Les questions étoilées de Noctis [PV Suki]
» Galerie de Noctis
» Noctis Lucis Caelum~
» Noctis Lucis Caelum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Expositio. :: Contrées Lointaines. :: Prankster's Paradise-
© Beyond the Keyhole, 2018 - toute reproduction est prohibée.