Bienvenue.
Contexte.
Règlements.
Bottin.
Annexes.
Coeurs perdus.
Liens dimensionnels.

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Visite guidée de la Cité des Sables [Libre]
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Marko
Warlord
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 9
Munny : 37
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Oct - 12:33
Il faisait chaud, très chaud dans le désert et pour une fois que l'on m'emmenait dans un endroit que je désirais, Agrabah la cité du seigneur Jafar. Si belle, mais aussi brute que me l'a décrit le seigneur, je ne peux m'empêcher d'admirer l'architecture monumentale qui a été dédié à cette grande ville. On ne peut que remarquer les belles tapisseries et les personnages hauts en couleurs se promenant dans les rues de la cité. Je me promène en parfait inconnu et sûrement en tant qu'étrange inconnu ici-même, ainsi habillé. La chaleur tellement intense que je dois enlever une couche de vêtements et les jeter au sol pour pouvoir respirer, laissant marquer l'esprit des gens autour de par mes marques et cicatrices au corps qui jonchent ce dernier.

J'avance toujours pour tenter d'y découvrir cet endroit qui a vu naître la grande puissance du seigneur, cité qui lui appartiendra bientôt je le jure, car je la reprendrai des mains de cet individu malhonnête du nom d'Aladdin et de cette gamine prétentieuse, fille du sultan, Jasmine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 24 Oct - 16:17
On crève de chaleur ici, nom de dieu ! Je cherche un membre du Dark Council après que le vieux bougre m'ait dit de venir ici, mais c'est chaud, enfin il fait chaud, c'est impossible de chercher quelqu'un dans cette tenue, je vais mourir !! Bon sang, il me faut un coin d'ombre, j'en vois un au loin, mais il est loin justement et courir... improbable à mon avis, mais il faut que je tente le coup.

C'était moins une, il fait tellement chaud que j'ai l'impression que mon armure fond sur moi-même, j'aurais dû prévoir des vêtements plus simples, car là c'est une horreur. Je vois la cité à peine à l'horizon et il me faut un endroit où boire. Je reprends ma marche en direction de la cité, mais c'est accablant et je finis par perdre conscience.

Finalement, c'est un bon samaritain qui m'a trouvé et ramené à la cité pour me faire boire une grosse quantité d'eau, je ne l'ai même pas remercié, mais cela n'a pas eu l'air de le déranger. J'avance dans la ville avec un drôle de chapeau pour repousser la chaleur, malgré mon armure, j'avance et je remarque la présence étrange d'un homme qui tout comme moi, paraît venir d'ailleurs, d'un autre monde. Peut-être serait-ce ma cible, ou un autre Champions de Lumière... ?

Je m'approche de lui et je l'interpelle, bon sang, quelles cicatrices qu'il a au visage, il a pas dû apprécier sa vie et il est plus vieux que moi, je viens à son contact ;

- Bon sang qu'il fait chaud ici, vous ne trouvez pas ? D'où venez-vous pour vous accoutrer ainsi ? Bon je ne suis pas mieux, mais vous êtes un voyageur temporel comme moi ? Moi c'est Ivan, et vous ?

J'essaie d'entamer la discute avec lui et j'espère qu'il ne s'agit pas d'un autre Champion, sinon je devrai encore chercher dans cette stupide ville à la chaleur ambiante dépassant les mesures normales que mon corps peut supporter ! Allez, vieille homme, réponds-moi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 5
Munny : 35
Date d'inscription : 25/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 13:54
Sullivan était content de son escapade dans le désert d'Agrabah. L'endroit était assez proche des déserts de Speedwagon, bien qu'il n'y aie pas de voies ferrées sillonnant le paysage, et que les cactus aient été remplacés par des palmiers. Il pouvait prendre un peu de bon temps avant d'aller chercher l'un des meilleurs combustibles naturels et peu chers qui soient, et rapidement préparés grâce au climat local. Après tout les bouviers ne se manifesteraient tous que le lendemain, et il pourrait avoir de la bonne bouse séchée pour une bouchée de pain.
Et puis sa chère Christine adorerait. Il ne lui avait donné que de la magie ou du bois ces derniers temps. Un peu de changement ne lui ferait pas de mal, et avec un peu de chance, cela de meilleure qualité.

Ayant abandonné toute idée de porter un uniforme quelconque, le conducteur se retrouvait dans les rues bruyantes torse nu et tête couverte par un large chapeau. Avec un peu de chance, son bronzage ne serait pas ridicule, malgré le fait que la sueur ait rendu ses cheveux impossibles à attacher, laissant ceux-ci lui coller à la peau.

Se faufilant dans la foule sans grand soucis, après tout il avait déjà dû bouger dans des gares encombrées, SNCF acheta quelques pâtisseries et esquiva plusieurs chariots qui traversaient l'endroit. L'homme était sur le point de sortir l'une de ses friandises lorsqu'il vit deux personnes à l'apparence hétéroclite, se détachant de cette foule pleine de personnes peu couvertes et vêtues de clair. Peut être étaient ils des voyageurs entre les mondes? Quitte à, il pourrait peut être les déposer quelque part en échange de paiement et de nettoyage éventuel de Sans-Coeur dans les wagons?

- Bonjour messieurs! Excusez moi de vous déranger mais vous n'avez pas l'air d'être du coin. Auriez vous besoin qu'à la fin de vos affaires ici bas, je vous dépose quelque part? Vous seriez au calme, sans avoir besoin de vous occuper de quoi que ce soit, si ce n'est peut être de chasser les Sans-Coeurs clandestins occasionnels. Qu'en dites vous?

Le conducteur souriait gaiement. Le fait de pouvoir à nouveau emmener des gens avec lui était satisfaisant. Il pourrait conduire calmement et rendre service, comme avant. De plus, il était sûr que la CGT avait aussi bien envie de recevoir des personnes civilisées à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Warlord
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 9
Munny : 37
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Oct - 13:29
Deux jeunes hommes qui m'accostent, ce n'est pas une première fois, mais ici... intriguant. Je n'ai jamais vu d'ailleurs de ces personnages ici et ils ne sont pas non plus au Dark Council, ils ne portent pas de vêtement noir à capuche donc ils doivent être des gentils. Faire preuve de prudence face à ces messieurs et leur répondre calmement et paisiblement ;

- Effectivement il fait extrêmement chaud, moi c'est Marko, je voyage par-ci par-là sans ne poser problème. Tu rayonnes de lumière, mon garçon... Ivan, c'est ça ?

Je regarde le nouveau venu qui nous demande d'exterminer des Sans-Coeurs... Il s'agissait donc bel et bien d'un Champion de Lumière, je dois rester le plus attentif à ce dernier pour mieux identifier s'il poserait un problème dans l'actualité ou s'il risque de me repérer ou de me reconnaître ;

- Je veux bien t'aider à éliminer quelques Sans-Coeurs, j'ai l'habitude vois-tu... Cela me permettra de me dérouiller ! Allons-y, compagnon !

Je n'aurai qu'à leur demander de disparaître quand je serai près d'eux. Comme ça je gagnerai leur confiance à ces deux parfaits idiots-là ! Je m'apprête à suivre ce jeune homme dégoulinant de sueur tout en attendant la réponse d'Ivan...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 27 Oct - 13:40
Très suspect ce monsieur, Marko, je n'ai jamais entendu parler d'un exterminateur de Sans-Coeurs de ce nom. Et effectivement je rayonne, mais lui... il transpire les ténèbres encore plus sombres que moi-même. Je dois le surveiller de près, je décide donc de suivre le duo jusqu'à ce fameux moyen de transport rapide pour mieux inspecter celui-ci et s'il y a réellement des Sans-Coeurs, je laisserai cet homme prouver sa valeur.

Pour l'instant rien ne dément de mon impression, mais pour ce garçon juste à côté, inoffensif, je n'ai rien à craindre de ce dernier. Il ne s'attaquera jamais à moi et cet engin dont il me parle m'intrigue fortement. Toutefois, je remarque chez Marko quelque chose qui me fait douter... serait-ce du regret... ou du désespoir ? Tout disparaît en un instant alors qu'il remarque mon regard et qu'il me fixe longuement, je tourne la tête rapidement pour l'éviter et nous continuons avec le jeune homme à marcher en direction du véhicule de transport. Je me demande si ce sera un train, j'aime bien les trains, il y en avait beaucoup dans mon monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 5
Munny : 35
Date d'inscription : 25/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Oct - 17:58
Sullivan fut heureux de recevoir des réponses positives, comme avant. Réajustant son chapeau, il se mit à guider ses deux 'nettoyeurs' et potentiels clients dans les rues de la ville, les rapprochant de la sortie et du désert. Pour certaines raisons, Agrabah n'aimait pas trop que l'on se téléporte comme cela en plein milieu des rues. Les gens avaient beau avoir l'habitude des Sans-Coeurs maintenant, le fait d'apparaître brutalement pouvait en faire paniquer plus d'un... Mais rejoindre la CGT demandait une téléportation.

- Parfait alors! Mon nom est Sullivan Neil Christine Fortes, mais on m'appelle SNCF pour faire vite. Je vais vous montrer le point de rendez-vous alors... A moins que vous n'ayez une urgence, cela ne vous dérange pas de partir demain dans l'après-midi? Mon... Affaire de combustible ne pourra être conclue qu'à ce moment là.

Se rapprochant des portes de la ville, le conducteur se retourna, une information essentielle lui revenant en tête.

- Au fait... Je ne serais pas vraiment d'une grande aide au combat une fois dans le train pour le nettoyage. Je peux tirer, bien sûr, mais... Si l'on tombe sur une horde, je rejoindrai la locomotive illico. Si la CGT tombe... Eh bien disons que nous serons condamnés à errer dans l'espace...

Une fois un peu éloignés de la ville, dans une oasis voisine, Sullivan se dirigea vers une petite fontaine en marbre, surmontée par la sculpture d'un djinn rieur. S'aspergeant intégralement la figure d'eau, il se tourna vers ses deux 'compagnons'.

- Voici le point de rendez-vous, et le point d'où il est plus simple de se téléporter, le seul moyen de rejoindre la CGT avec moi étant de me toucher. Et j'aurais une cargaison assez... Conséquente aussi. Et sachez que si une locomotive apparaît d'un coup dans le coin, c'est normal, ce n'est que moi.

Tranquillement assis sur le rebord, il remit son chapeau, et croisa les bras. Maintenant venait la question un peu plus épineuse du prix, du remboursement éventuel des dégâts matériels et des destinations et escales si besoin. Gérer un train seul, même s'il y était habitué maintenant, restait compliqué avec l'affection qu'il portait à Christine et le fait de pouvoir vivre et l'entretenir. Il ne pouvait pas se convertir en tueur de Sans-Coeurs, ni en membre de la Lumière ou des Ténèbres!

- Alors... Cela a beau être un service, et que vous éliminiez des Sans-Coeurs dans les wagons... Je vais tout de même devoir demander un paiement concernant le transport... Mais promis vous voyagerez dans des compartiments tout confort et serez absolument libres de vos déplacements... Tant que vous n'abîmez pas la CGT. Le prix varie en fonction de la destination, mais ne vous inquiétez pas, je ne vous chargerai pas trop! Après tout vous m'aurez déjà aidé avec mon problème récurrent de Sans-Coeurs clandestins.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Warlord
avatar
I'm too sexy for my icon Messages : 9
Munny : 37
Date d'inscription : 19/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 3:20
Un paiement ? Pourquoi pas, pour ma part, je dois me rendre dans l'Underworld, car j'ai de la paperasse à terminer. Éliminer quelques Sans-Coeurs, ce n'est pas un problème pour moi, mais je ne les tuerai pas, seulement leur demander de s'en aller. Sincèrement, j'espère que son train en vaut la chandelle, sinon je le rayerai de la carte de ce monde ;

- Ne vous inquiétez pas, je vais payer pour ma part. Votre wagon sera comme neuf, dès demain. Plus aucuns Sans-Coeurs ne viendront vous importuner, je vous le jure sur mon honneur d'officier-guerrier !

J'espère qu'avec cela, il me fera confiance. Pour ma part, je m'en retourne à la ville pour aller louer une chambre dans un établissement pour. Je passerai le reste de ma journée à remplir des dossiers sur la documentation du pays et sur la garde, le système économique, l'approvisionnement en eau et nourritures pour mieux définir comment je vais reprendre, plus tard, ce monde pour le seigneur Jafar. Cela me laisse assez de temps pour descendre manger dans une taverne et y rencontrer, par "pur" hasard, le jeune Ivan qui ne se privait pas pour se défoncer le ciboulot avec de l'alcool bon marché. Je lui envoie la main en le rejoignant et je m'assois à ses côtés pour commander un bon verre de ce fameux alcool agrabahien. Nous trinquons ensemble à la "santé et à l'unification des mondes"... ;

- Parlez-moi un peu de vous, cher Ivan. Dites-moi d'où vous venez, de ce que vous êtes, êtes-vous marié, avez-vous des enfants, que faites-vous de vos journées ? Dites-moi tout ce que vous pouvez me dire sur vous, je suis toute ouïe. lui ai-je demandé en lui resservant un verre d'alcool d'agrevin.

Mon haut taux de résistance en alcoolémie va m'être favorable ce soir, je le sens bien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]
» Visite guidé. [PV Caitlin ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Expositio. :: Royaumes. :: Agrabah.-
© Beyond the Keyhole, 2018 - toute reproduction est prohibée.